Taïchi-chuan, Tuishou, Grue Blanche, Chin-na, Chi-kung

Navigation

Les disciplines enseignées

Bai He Quan ( Grue Blanche )

Le Kung-fu de la Grue Blanche ( Bai He Quan ) est un style du sud de la Chine qui donna naissance à une grande majorité d'autres arts martiaux, tel le Karaté d'Okinawa et le Wing Chun. Une de ses particularités est la courte distance au combat. Les techniques de bras se font souvent avec les mains ouvertes, ce qui permet de saisir rapidement l'adversaire pour le projeter. Ce style de Kung-fu est à la fois souple et dynamique, percutant (utilise les frappes) et saisissant (utilise beaucoup les Qin na ). Du fait de son application en distance courte, la Grue Blanche privilégie les coups de pieds bas et rapides, ne dépassant généralement pas la ceinture afin de garantir la rapidité d'application. L'autre particularité est que la Grue est considérée comme un style dur-souple, étant donné qu'elle fait partie des rares styles à développer l'aspect souple et détendu ainsi que l'aspect dur de sa pratique. Elle possède aussi de nombreux chi-kung aussi bien dynamisants que relaxants.

Une des particularités propres de la Grue est de générer ses Jin externe puissance martiale) dans deux grands arcs principaux : la colonne vertébrale et la poitrine ou thorax. La puissance est donc souvent généré par la taille. En cela, ce style diffère des autres styles chinois dans lesquels la puissance est générée par les jambes, dirigée par la taille et manifestée dans les mains. Le secret de l'ensemble des Jin de la Grue Blanche dépend entièrement de votre capacité à manifester correctement les Jin secouant et tremblant. Cette action de secouer est générée par la taille comme cité plus haut. Pour obtenir une secousse puissante, la taille et l'ensemble du tronc doivent être aussi souple qu'un fouet. La puissance souple de la secousse est l'origine de la manifestation du Jin . Lorsque ce Jin se manifeste dans les membres, la puissance du tremblement s'exprime sur la cible. Juste avant d'atteindre la cible, le membre attaquant (le bras ou jambe) devient soudainement dur. Cette action a pour effet de générer une forte puissance de rebond. En outre, du fait qu'il est souple, et qu'il est généré et contrôlé par la taille, le Jin secouant peut aussi être utilisé pour neutraliser les puissantes attaques d'un adversaire. Un pratiquant expérimenté doit être capable de manoeuvrer le doux et le dur avec adresse, et doit savoir les utiliser afin qu'ils se soutiennent l'un l'autre quand cela est nécessaire. Lorsqu'on est souple, cela doit être comme le coton, et quand on est dur, les membres sont comme les traits d'une flèche projetée par un arc puissant (la taille). Pour atteindre ce but, il faut savoir gérer la puissance de son adversaire. Il faut pratiquer jusqu'à ce que l'on soit capable de sentir la puissance de l'adversaire et de générer automatiquement une puissance correspondante, utile pour leurrer ou neutraliser. Il faut aussi s'entraîner jusqu'à ce que l'on soit capable d'utiliser contre elle-même la puissance de l'adversaire ou même de guider la force attaquante vers le vide.

Tout comme le Wing Chun possède son Chi Sao (mains collantes) et le Taijiquan son Tuishou (mains poussantes), la Grue travaille ses Pan Shou (mains en ponts). L'idée est très similaire à la description faite sur le Tuishou , mais les Pan Shou utilise les principes et techniques de la Grue Blanche. La finalité du Pan Shou est de nous apprendre à devenir non mécanique, à réagir spontanément à une situation d'attaque donnée. La réponse à une agression dépendra principalement de la taille et de la force physique de l'attaquant et de l'attaqué ainsi que du milieu extérieur (debout ou assis, lieu vaste ou bondé, objets qui nous entourent, etc). Nous ne pouvons donc pas établir d'enchaînements prédéfinis. Le Pan Shou permet de développer tous les attributs essentiels et capitaux d'un bon pratiquant. Par la suite, il ne nous restera « plus qu'à » affûter les techniques de ripostes, étude qui constitue un tout autre entraînement.

Disciplines

Bai He Quan
Grue Blanche


Qin na
Luxations chinoises


Taijiquan
Taïchi-Chuan


Tuishou
Poussées des mains


Qi Gong
Chi Kong


Épée du Taïchi-chuan
 

 

copyright : YMAA - Suisse     webmaster : Alain Schlotz